Kaboom

Publié le 7 octobre 2010 par Aurélie

>

Après un éthéré et grave Mysterious Skin et un plus potache Smiley Face, Gregg Araki revient à ce qui a fait l’essence de son cinéma avec Kaboom qui rappellera forcément sa trilogie adolescente apocalyptique représentée par the Doom Generation : une histoire d’ados s’interrogeant sur la sexualité et la fin d’un monde partant dans un délire de complot mettant l’amérique face à ses propres rejetons.
Ici tout commence un peu façon Lois de l’Attraction avec des étudiants qui s’éclatent sur le campus. Parmi eux, Smith, obnubilé par son très sex roomate et couchant avec une blonde avec qui la connexion passe vraiment bien et racontant tout ça à sa meilleure amie lesbienne. Mais un space cake et d’étranges visions de meurtre vont chambouler cette vie de pur plaisir. Entre complots, sectes, capacités surnaturelles, Smith et ses amis ne sont pas au bout de leurs surprises.

La suite : http://myscreens.fr/2010/cinema/kaboom-critique/

Partager cet article :

Soyez le premier à réagir

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *